Vous êtes ici :

L’AVAP de VILLEREST (Aire de mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine)

En 2009, la municipalité, consciente de la nécessité de protéger et mettre en valeur son riche patrimoine architectural et paysager et à l’instigation de l’Architecte des bâtiments de France, a décidé de mettre en place une ZPPAUP (Zone de Potection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager). Notre cité rejoindrait ainsi Ambierle, Charlieu, La Benisson-Dieu, Le Crozet, St Haon-le-Châtel et St Jean-St Maurice, bourgs anciens et villages de caractère déjà dotés d’un tel instrument de protection.

La réalisation de la ZPPAUP

Après consultation, la réalisation de cette ZPPAUP a été confiée au bureau d’études Feasson- Gagnal-Goulois de St Chamond, et notamment à M. Richard GOULOIS, architecte du, patrimoine.
Un groupe de travail comportant des personnalités officielles et des Villerestois impliqués ou intéressés par la protection du patrimoine a été constitué et s’est déjà réuni à 10 reprises depuis septembre 2009. Ces réunions permettant une concertation fructueuse avec le bureau d’études ont déjà permis de délimiter les périmètres de protection envisagés pour la zone architecturale urbaine (et notamment le bourg médiéval) et pour les paysages les plus caractéristiques (bords de Loire notamment). Un règlement pour en assurer la protection a commencé à être rédigé.Cependant, un contre temps est intervenu. La loi Grenelle II (loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010), a remplacé les ZPPAUP par des AVAP (Aires de mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine). Ces AVAP reprennent certes les grandes lignes déjà existantes dans les ZPPAUP mais souhaitent en faire « des outils de valorisation plus efficaces du patrimoine et des territoires, grâce à une collaboration plus étroite et plus équilibrée entre l’État et les acteurs locaux. »

Les AVAP

Elles ont pour objet « de promouvoir la mise en valeur du patrimoine bâti et des espaces dans le respect du développement durable. Elles sont fondées sur un diagnostic architectural, patrimonial et environnemental, prenant en compte les orientations du projet d'aménagement et de développement durables du plan local d'urbanisme, afin de garantir la qualité architecturale des constructions existantes et à venir ainsi que l'aménagement des espaces.
L'aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine a le caractère de servitude d'utilité publique.
»
On insiste donc sur la nécessité de cohérence avec le PLU dont la refonte sera concomitante.
Ces nouvelles exigences, d’une part, et la nécessité d’attendre la parution du décret d’application (21 décembre 2011) ont retardé les travaux d’élaboration de l’AVAP de Villerest. Ces travaux ont repris rapidement en 2012 avant que ne soient élaborées les propositions définitives de zones protégées et des règlements les concernant. Ces propositions feront l’objet d’une large communication et seront soumises à enquête publique avant validation par les services de l’Etat.